rootsandshoots
"Tout être vivant compte,
chaque individu a un rôle à jouer,
chacun peut contribuer à changer le cours des choses."
Jane Goodall

Roots & Shoots dans le monde

Roots & Shoots, c'est plus de 150.000 groupes de jeunes actifs, répartis dans plus de 136 pays.

Ils nettoient des lits de rivières, ils informent leurs camarades à propos des espèces menacées d'extinction et de l'importance des soins et du bien être de tous les animaux, ils organisent des évènements au cours desquels on célèbre différentes cultures.

En 1993, Jane Goodall a encouragé les groupes Roots & Shoots à construire de gigantesques colombes pour qu'elles prennent leur envol dans le cadre de la journée internationale de la paix le 21 septembre. Au cours de cette extraordinaire manifestation mondiale, le Secrétaire Général des Nations Unies, Kofi Annan, s'est joint au Dr. Goodall pour participer à l'envol d'une colombe au siège des Nations Unies à New York.

Redonner de l'espoir à un camp de réfugiés en Ethiopie


Le camp de réfugiés de Shimelba, qui abrite 12 000 réfugiés érythréens, est situé dans une zone aride et poussiéreuse, non loin de la frontière avec l'Erythrée.

Les groupes de jeunes Roots & Shoots de Shimelba ont été créés il y a cinq ans par l'International Rescue Committee (IRC), une organisation humanitaire qui offre des services d'éducation et de soins aux personnes dans le besoin. Les travailleurs de l'IRC voulaient rendre l'estime de soi et redonner courage aux jeunes réfugiés qui avaient déjà tant perdu dans leur vie.
Les groupes Roots & Shoots ont commencé à construire 50 maisons pour les résidents du camp les plus fragiles : personnes âgées, malades mentaux, jeunes femmes... Une équipe de 15 jeunes peut construire une maison en deux jours.

Les membres des groupes Roots & Shoots de Shimelba s'occupent également des animaux présents dans le camp. Une fois tous les quinze jours, ils nettoient les abreuvoirs utilisés par les chèvres, les ânes, les chiens, les volailles et les chameaux du camp. « Parfois, sans s'en rendre compte, les gens maltraitent ou négligent leurs animaux domestiques », déclare Baihalu Mekonnen, le responsable du programme de l'IRC pour les jeunes, « alors nous essayons juste de sensibiliser les gens à bien traiter leurs animaux. »

Les camps de réfugiés comme celui de Shimelba ont souvent un impact négatif sur l'environnement naturel car ils concentrent un grand nombre d'individus dans un espace très réduit. Pour aider à résoudre ce problème, les membres de Roots & Shoots ont planté des jeunes plantes et encouragent les autres membres de la communauté à en faire autant.
« De nombreux jeunes resteraient simplement assis là, déprimés ou frustrés », explique Baihalu. « Roots & Shoots est un bon moyen de garder ces jeunes occupés et de leur permettre de faire quelque chose de constructif et d'utile à leur communauté. »

La création par l'IRC de groupes de jeunes Roots & Shoots dans les camps de réfugiés de Shimelba et de Yarena a été rendue possible grâce au soutien de l'UNHCR et de Stichting Vluchteling.